Le blog de la publicité mobile

Mobvalue, en tant que régie publicitaire mobile premium vous partage son approche et sa vision de la publicité mobile et tablette. Retrouvez-ici les pré-requis, tendances, innovations du marché.

L’Advertpayment, le nouveau business model à la mode chez les éditeurs

16 novembre 2017 à 17:31 / par Aurélia Vlamynck

L’Advertpayment s’installe progressivement dans le paysage publicitaire français avec une promesse intéressante : réconcilier les internautes et la publicité grâce à un modèle moins intrusif et plus respectueux de l’utilisateur. Après une décennie de pression publicitaire non contrôlée, ce nouveau format change les codes et offre la possibilité du choix de la publicité, un élément en voie de disparition sur la toile.

 L'advertpayment est un format publicitaire alternatif au contenu payant des médias traditionnels

Une alternative au contenu d’abonné

Le concept de l’Advertpayment repose sur une idée simple mais innovante : accéder à un contenu d’abonné ou « premium » initialement payant en acceptant de visualiser un contenu publicitaire. Pour augmenter les chances d’exposer le consommateur à une publicité pertinente ce dernier a le choix parmi trois vidéos, chacune de marques différentes.

Il s’exporte et se consolide aujourd’hui comme une alternative au contenu d’abonné, en délivrant l’accès à des articles initialement payants sur des sites ou applications mobiles.

 

Marketing mobile à la performance : téléchargez l'étude de cas Cheerz 

D’autres exemples d’application de ce modèle d’Advertpayment

Les jeux

Très en vogue dans l’univers des jeux sur mobile, le concept est né avec l’In-App Advertpayment Solution.

L’idée ? Proposer des récompenses virtuelles comme une nouvelle vie pour continuer à jouer contre un spot publicitaire de 30 secondes.

 

Les hotspots WiFi

Le concept se retrouve également à travers les portails Wi-Fi dans les aéroports, hôtels, cafés ou lieux publics : offrir le Wi-Fi gratuit partout et pour tous financé par les marques.

 

Un moyen de faire un don à une association

Anona et Goodeed sont des exemples de startup du monde de la publicité en ligne qui fonctionnent sur un modèle similaire à l’advertpayment. Seulement cette fois-ci l’incitation pour le consommateur est le fait que la recette publicitaire sera donnée à l’association de son choix.

 

Ce modèle de consentement publicitaire n’est donc pas nouveau, mais il arrive désormais sur des médias plus importants.

L'advertpayment est une alternative qui séduit les consommateurs car il garde un brin de choix dans le spot qu'il regardera 

Une riposte pertinente face à la saturation des internautes

On observe une perte d’intérêt de la part des utilisateurs, fatigués une publicité digitale non maîtrisée.

Ce rejet croissant a entraîné chez les éditeurs de sites web français une perte de revenus estimée à 64 millions d’euros en 2016 – pour les cent sites les plus touchés par le phénomène. Pour le Figaro.fr, on estime la perte à 1,4 million.

 

Les enjeux de l’Advertpayment pour le secteur de la publicité digitale ?

  • Reconquérir la confiance des utilisateurs grâce à une publicité respectueuse et consentante ;
  • Proposer une publicité ciblée, choisie par l’internaute ;
  • Créer un cercle vertueux pour l’ensemble des acteurs de la chaîne de la publicité mobile.

 

Offrir un contenu premium en échange d’un système plus respectueux de l’utilisateur

Le modèle de l’Advertpayment est en train de trouver sa place dans la presse digitale mobile. Le business model des contenus d’abonnés payants s’est avéré difficile à monétiser : Internet demeurant le terrain du gratuit.

Avec l’Advertpayment, les règles du jeu sont modifiées : l’utilisateur consent à visionner une publicité en échange d’un contenu à haute valeur ajoutée. Le modèle publicitaire de l’Advertpayment, plus respectueux, engage un rapport positif entre le consommateur et les informations publicitaires qu’il choisit.

Le choix offert entre trois publicités maximise les chances d’arriver au niveau de pertinence désiré du message et offre une stratégie de communication ciblée. Le consentement de l’internaute est une valeur ajoutée pour la marque, puisque l’attention est accordée volontairement.

 

Quel type de publicité pour l’Advertpayment ?

La vidéo online s’est très bien imposée dans le paysage de la publicité digitale, avec près de trois internautes sur quatre exposés. Sans surprise, ils préfèrent cependant les emplacements les moins intrusifs (comme le native advertising) qui n’interrompent ni la lecture ni le visionnage d’une vidéo.

 

Voici les clés d’une publicité optimisée pour l’Advertpayment :

  • Une vidéo d’une durée optimale entre 15 et 30 secondes ;
  • Un contenu à la fois informatif et agréable (une touche d’humour serait même encore plus appréciée chez les femmes) ;
  • Un ciblage préalable au site de l’éditeur est nécessaire afin d’attirer l’intérêt des internautes.

 

Un modèle recevant les faveurs des utilisateurs

Bien que récent, le modèle publicitaire de l’Advertpayment semble recevoir l’aval des internautes français :

  • 47 % en connaissent déjà le principe ;
  • 87 % le préfèrent à d’autres modèles publicitaires (bannière expand, fenêtre pop-up, billboard…) ;
  • 8 internautes sur 10 considèrent l’Advertpayment comme une solution respectueuse de leur expérience de lecture.

Source : étude menée par 366 et Kantar TNS en 2017

 

La video est le format publicitaire le plus adapté à l'advertpayment car il plaît au consommateur et permet de booster le taux de complétion

 

Un format out-stream boostant le taux de complétion des vidéos

L’utilisateur n’est pas l’unique gagnant de ce nouveau modèle : du côté des régies publicitaires, les KPIs générés par l’Advertpayment sont trois fois supérieurs aux KPIs des formats traditionnels lors de campagnes vidéo.

Avec un taux de complétion avoisinant les 90%, puisque l’accès au contenu n’est débloqué qu’en cas de visionnage complet, le modèle de l’Advertpayment est prometteur pour un format out-stream.

 

Les campagnes d’Advertpayment chez les annonceurs en quelques chiffres

Plusieurs grandes marques ont pu tester les performances de l’Advertpayment à travers des campagnes dans la presse quotidienne régionale. Les chiffres sont prometteurs, voyez plutôt :

  • Environ 90 % de taux de complétion.
  • De 5 à 10 % de taux d’interaction (clics et redirections vers le site de l’annonceur).
  • Un taux de mémorisation trois fois supérieur au format du pré-roll, par exemple.

Source : étude menée par 366 et Kantar TNS en 2017

 

Une relation win/win

Les consommateurs sont désormais maîtres du jeu : ils décident d’accéder ou non à un contenu par le biais d’une publicité, mais ils décident également du message publicitaire qui va leur être adressé. Un contrat simple pour un résultat efficace, où chaque acteur y trouve son compte : un visionnage complet doublé d’un message optimisé en échange d’un contenu premium !

 

Avec l’Advertpayment, la publicité digitale retrouve un sens. Elle devient une clé d’entrée désirée pour une meilleure expérience digitale des internautes. En proposant de la valeur aux internautes, aux annonceurs, aux régies mobiles et aux éditeurs, une nouvelle ère s’ouvre pour la publicité digitale, à travers une relation équilibrée et respectueuse. Pour résumer, l’Advertpayment représente un cercle vertueux pour les acteurs du marché publicitaire.

 

Les quatre points-clés à retenir :

- Une expérience digitale enrichie pour le lecteur.

- Un regain de confiance accordé aux annonceurs.

- De nouvelles sources de revenus et une valorisation du contenu chez les éditeurs.

- Des KPI élevés pour les régies publicitaires mobiles.

 

New Call-to-action

 


Articles de la même catégorie :